Dodo l’enfant do, les joies de l’argentique

Blog |

June 21, 2017

Une des “joies” de l’argentique repose dans le temps d’attente entre la prise de vue et la découverte des photos. Parfois perçu comme un défaut, parfois comme un avantage de ce média. Ce qui est sûr c’est qu’il est inhérent à celui-ci et qu’elle change notre perception de la photo. Si je vous raconte cela c’est parce que ce temps fut très long pour cette photo (en tout cas de mon point de vue) alors que j’ai plus du genre à le réduire le plus possible dès que j’ai l’occasion. Je vais vous raconter l’histoire de cette photo, vous expliquer pourquoi j’ai mis autant de temps avant de pouvoir la voir et surtout à cause de quoi j’ai pris autant de temps.

 

Un concert Splendide

J’ai pris cette photo lors de la venue de Rival Sons à Lille en janvier dernier. Suite à la non réponse de la production je m’était résigné à ne pas pouvoir prendre de photos à ce concert. Cependant quelques heures avant le début de celui-ci je reçoit un mail m’annonçant la bonne nouvelle. Je m’empresse de prendre mon sac photo d’un jaune d’une autre époque. J’y glisse mon Leica, quelques pellicules de la delta, de la RPX. Bref beaucoup plus que ce que je n’aurais pu shooter pendant un show entier. J’arrive à la salle et la je fais la connaissance de mes collègues du jour. Je reconnais quelques tête, je salut un agent de sécurité que j’avais déjà eu l’occasion de rencontré à un festival.

Et le spectacle commence! Le chanteur de Rival Sons est une vraie pile et ça se voit sur quelques unes de mes photos où le chanteur a été plus rapide que moi. Bref à peine le temps de soufflet et le concert est fini. Mon travail fini je vais prendre une bière avec un autre photographe et profiter de la suite du concert. Un très beau concert dont malheureusement l’ambiance est impossible à retranscrire juste avec les 3 premières chansons tellement celui-ci monte en puissance.

 

Un voyage aux Philippines

 

Je vous ai déjà expliqué comment ce concert m’a pris par surprise et j’aurais pu m’arrêter là pour expliquer que j’ai mis du temps pour voir mes photos. Mais la raison est tout autre. En effet deux semaines plus tôt je venais de me décider pour partir aux Philippines ce qui m’a demandé une assez grosse organisation. Je suis donc parti en février pour 3 mois. J’en suis revenu il y a tout juste quelques semaines.

D’énorme souvenir en tête. La découverte d’une autre culture. Des gens merveilleux. Mais aussi une situation sociale difficile à imaginer dans la tête d’un européen. Je logeais dans la ville de Tacloban qui a complètement été rasé par un Typhon il y a 4 ans. Bien que reconstruite la ville est pour beaucoup composée de bidonvilles aujourd’hui. Et c’est dans ce contexte que j’ai pris des photos.

 

Que retenir?

 

Afin de parler à cette histoire j’aimerais diffuser ces photos au plus grand nombre dans un cadre où ceux-ci peuvent prendre le temps de d’y plancher dessus. Bien que internet soit un outil génial de communication il est aussi un outil où l’attention des gens et très basse. Je souhaite donc leur présenter cette histoire par des supports physiques au contact des gens. Je travaille actuellement sur plusieurs idées si vous en avez d’autres n’hésitez pas à mes les transmettre.

Mais si je peux vous dire une chose cette histoire s’appellera,

“Sige sige”

 

De nouvelles informations arriverons dans les prochains jours tenez vous près.