Carmencita Film Lab & Mein Film Lab la comparaison

Blog |

March 29, 2017

Il y a quelques mois de cela j’ai eu l’occasion de tester deux laboratoires argentiques que je qualifierais de laboratoire argentique-numérique. Laissez moi vous expliquer le principe. Le laboratoire prend vos pellicules, les développe et les scanne. Jusque là pas de différences avec un laboratoire classique. C’est après que la magie commence il va développer numériquement ces négatifs avec un logiciel de développement comme on le ferait avec des raw en numérique. Les images issues du scanner sont donc travaillées d’un point du vu exposition, couleurs pour leur donner un rendu qui correspond à chaque client et surtout permettre une cohérence entre les photos.

 

Les compétiteurs

 

A ma droite, il est situé en Allemagne dans la ville de Huertgenwald, chaque été il organise leur summerfestival, il est associé à un des meilleurs tireurs au monde monsieur Wolfgang Moersch. Pour lui l’importance repose dans l’amour qu’il met dans chaque pellicules.

J’ai nommé Mein Film Lab.

A ma gauche, il est situé en Espagne dans la ville de Valence, il a comme client régulier les célèbres photographes Michael Ferrire et Jan Scholz, il possède l’atout charme grâce à Estela leur opératrice qui maitrise très bien le français, il organise régulièrement des workshops autour de la photo argentique, pour lui la photo n’est pas faite que de 1 et de 0.

J’ai nommé Carmencita Film Lab.


 

Le service client

 

Les deux services client sont très agréables et rapides aux solicitations. Ils répondent à toute demande précise ils savent ce qu’ils font. Mais vu que l’on est dans la comparaison je dois noter une différence de ton entre les deux. Pour faire simple je dirais Carmencita s’appuie un peu plus sur du ressenti et Mein s’appuie plus sur du factuel. En quelque sorte on pourrait simplifier « très » (tu les as vue les grosses guillemets ! 🙂 ) rapidement par un discours de vendeur et un discours de technicien. Mais bien sûr il s’agit d’une différence très légère et je dois dire que je n’ai pas de préférences entre les deux types de discours.

 

Hasselblad 500c, Portra 160 VC, Carmencita Film Lab

Les fiches de commande

 

Un des points important car il s’agit du fil directeur de la relation client. C’est la fiche de commande, dans celle-ci se trouve toutes les indications que l’on peut demander au laboratoire et surtout un petit espace libre où on peu écrire ce que l’on veut.

Parmi les choix on peut donner des indications sur l’exposition, la température des couleurs et le contraste. Les deux laboratoires proposent également un choix entre deux scanners le Fuji Frontier et le Noritsu. J’ai pour ma part choisi une couleur neutre, une exposition sombre et un contraste neutre le tout scanné par un Noritsu. J’ai appuyé mes préférence en envoyant un échantillon de photo avant l’opération également.

Leica M4-2, Tri-x @1600 iso, Mein Film Lab

Les prix comment ça marche

 

Les prix dépendent du type de pellicule (couleur, noir et blanc ou diapositive), du format (135 ou 120mm) et enfin de la taille du scan (petit, moyen et grand).

Je ne vais pas rentrer en détail dans le système de facturation des deux laboratoires que je trouve un peu long pour être résumé efficacement. D’ailleurs je pense qu’ils gagneraient à la simplifier. D’autant plus que les différences de prix sont très faibles entre les deux à un point près que je vais vous préciser.

Ce point c’est le prix du colis pour récupérer ses négatifs celui de Carmencita Film Lab est deux fois plus cher que celui de Mein Film Lab. En effet j’étais dubitatif en voyant ça le première fois. « Que rajoutent-ils pour avoir un colis tellement plus cher ? » Après plusieurs semaines dû au temps de traitement j’ai eu ma réponse. Le colis de Mein Film Lab était une grosse enveloppe renforcé avec les négatifs à plat. Le colis de Carmencita Film Lab était lui par contre un gros carton avec des petites attentions. Un petit mot de remerciement, une carte de visite et un porte clé fait avec une pellicule. Après peut être est-ce pour nous inciter à stocker les négatifs traité chez Carmencita afin de tout envoyer d’un coup mais il est vrai que je ne comprends aujourd’hui pourquoi une telle différence, je me serais d’autant plus satisfait avec une enveloppe bien renforcée remplie de négatifs.

 

Maintenant les photos

 


Hasselblad 500c, Tri-x, Mein Film Lab

 

Pour faire ce test j’ai réquisitionné (oui oui c’est le mot) une de mes amies qui a accepté d’être modèle pour une après-midi. Vous trouverez en bas de l’article un lien pour voir les photos en taille originale.
Appareils :

  • Leica M4-2 avec son 35mm,
  • Hasselblad 500c avec son 50mm.

 

Pellicules :

  • Portra 160 en 120,
  • Tri-X en 120,
  • Tri-X en 135,
  • Cinestill 50 en 135.

 


Leica M4-2, Cinestill 50, daylight Carmencita Film Lab

 

J’ai donc réparti mes pellicules en deux tas que j’ai envoyé chacun dans un des laboratoires.
J’ai choisi la taille de négatif la plus petite chez les deux. J’ai une légère préférence pour les photos qui me sont issues de Mein Film Lab car je trouve l’exposition plus cohérente avec ce que je recherche. Après cette différence se corrige facilement et je ne doute pas qu’une discussion avec Carmencita Film Lab ferait évoluer le traitement de la prochaine commande dans la bonne direction.

 


Leica M4-2, Tri-x, Carmencita Film Lab

 

Ce comparatif touche à sa fin pour finir je vais conclure sur mon avis quand à l’utilisation de tels laboratoires.

Les deux laboratoires proposent un service très qualitatif mais est-ce pour autant qu’ils sont adaptés à tout le monde, je ne pense pas pour cela plusieurs raisons :

  • le prix est tout de même assez élevé et une utilisation régulière demanderait de très bonnes finances,
  • l’approche DIY permet de casser les prix et d’avoir la même cohérence dans ses photos.

 

Mais du coup pourquoi faire appelle à ce genre de laboratoire ?

  • Le temps! L’approche DIY est intéressante mais elle est très gourmande en temps et ce surtout quand les quantités de pellicules sont importantes. Ce genre de laboratoire permet du coup de garder notre temps sur des choses plus importantes comme prendre des photos.
  • Ils s’agit d’un rendu qui permet de se vendre. En effet la plupart des utilisateurs de ces laboratoires sont des photographes de mariages, c’est donc que ce rendu plaît à une clientèle qui est prêt à l’acheter.
  • La sécurité. En effet utiliser ces services permet de protéger d’éventuelles erreurs de manipulations qui peuvent arriver lors de pratiques plus DIY.

 


Hasselblad 500c, Tri-x, Mein Film Lab

 

Si vous souhaitez voir les photos en grandes tailles elles se trouvent ici

Photos de Mein Film Lab

Photo de Carmencita