Projet identité les coulisses d’un projet photo

Blog |

April 10, 2017

Aujourd’hui un petit article pour vous présenter ma série que j’ai appelé Identité que vous pouvez retrouver ici.

Tout démarra d’un projet collectif avec les copains de 36 proses. L’idée ici était de partir d’un mot commun et de l’interpréter à travers une série de photos. Ce mot était barrière et voici mon interprétation de celui-ci.

Photo : Julien Verbeke

” Ce dessin m’a pris cinq minutes, mais j’ai mis soixante ans pour y arriver. “

 

Cette citation de Renoir prend du sens lors de ce genre de projet imposé. En effet entre le moment où nous nous sommes décidés et le moment des photos finales 6 mois se sont écoulés. De longs moments de réflexions pour au final faire les photos en 2h un dimanche matin et mettre deux à trois fois plus de temps pour les traiter. Mais ne vous inquiétez pas je vais vous détailler tout ça dans le paragraphe qui suit.

 

Le processus

 

  • La phase de réflexion a pour moi durée entre 3 et 4 mois à tendre l’idée dans tous les sens, à faire ressortir certaines pistes puis finir par les laisser tombé. Il s’agit de la partie la plus frustrante car loin de tous appareils photos mais loin d’être la moins active.

 

  • La phase de test qui a durée 2 mois et demi environ. Ici mon idée était arrêtée de réaliser des portraits sans visage mais là la question était de savoir comment j’allais faire, car il y a des centaines voir des millions de façons de le faire. Je voulais le faire de la façon la plus sobre possible pour que celle-ci ne devienne pas le sujet de ma photo. Et je me suis arrêté sur le fait rendre celui-ci beaucoup plus clair en y apportant beaucoup de lumière.

 

  • La réalisation de la photo finale elle prit deux heures à faire. Une fois ma photo bien définie il fallait trouver les sujets à prendre en photo. Je souhaitais réaliser le portrait d’une série de personnes représentant au maximum la diversité des gens qui peuvent nous entourer. Cependant je me confrontais au problème de si j’invitais des gens à se faire tirer le portrait cette série aurait été le reflet de mon entourage (jeunes, ayant fait des études supérieurs pour beaucoup, photographes, musiciens, etc.) ce qui ne représente pas de façon objective la diversité qui nous entoure. J’ai donc décidé de photographier un quartier et pour se faire j’ai installé un studio mobile à côté du marché de Lille un dimanche matin pour proposer aux personnes de se faire prendre en photo.

 

 

Le jour même j’avais rassemblé une petite équipe pour m’aider dans ce projet. Que ce soit pour l’installation du studio mobile qui pour l’occasion était devenu la curiosité du marché ou pour m’aider à inciter les gens à venir se présenter devant l’appareil.

 

Schéma d’éclairage, fond de studio mobile flash avec snoot sur la gauche

J’ai pris mes photos pendant 2h de marché dans le froid d’un mois d’octobre à Lille. Le projet a été assez bien accueilli les gens étant curieux de voir un studio photo en plein milieu d’un marché qui est plutôt un lieu de passage. Mais parfois juste curieux ne suffit pas, « Bonjour monsieur, vous voulez vous faire prendre en photo ? » « Non j’étais juste intrigué par votre Hasselblad ».

 

 

Je remercie du coup Nicolas, Julien et Alice pour votre aide lors de ce projet sans laquelle je n’aurais pas pu le réaliser. Mais aussi les copains de 36 proses sans lesquels je n’aurais jamais eu l’idée de me lancer là dedans.